Thèse : L’eau qui fait conflit, le conflit qui fait ressource

Le 24 janvier 2020, Ana Gonzalez-Besteiro, membre de l’équipe VAL-USES, a soutenu sa thèse à Lyon. Cette thèse, dirigée par Anne Honegger, portait sur : L’eau qui fait conflit, le conflit qui fait ressource. Recherche qualitative autour des discours sur l’eau dans des espaces protégés de l’Alto-Guadiana (Espagne) et de l’Usumacinta (Mexique).

Ana Gonzalez-Besteiro (au centre) et son jury (de gauche à droite) : Sara Fernandez, Stéphane Ghiotti, Isabelle Michallet, Lucia de Stephano, Anne Honegger, Patrice Melé.

Voir le résumé de la thèse en français.

Ver el resumen de la tesis en espanol.

Voir la thèse sur HAL.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Isabelle Michallet (25 janvier 2020). Thèse : L’eau qui fait conflit, le conflit qui fait ressource. Projet franco-mexicain Usumacinta. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v50e


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search